"... Regarder chaque matin, comme si c'était le premier matin ..."

 Une chanson du groupe Nadau interprétée par le groupe "Montanhas e ribèra".... tout simplement superbe ... Merci

Qu'èm çò qui èm ...

  De jamei en tostemps,

E d’ivèrn en primtemps,

Si n’i a qui an çò qui an,

Qu’èm çò qui èm.

Aimar sa tèrra dinc au mau d’amor,

I créder enqüèra dinc a la dolor,

Espiar cada matin com si èra lo purmèr matin.

Esperar, esperar,

E cridar, e cridar,

Si n’i a qui an çò qui an,

Qu’èm çò qui èm.

Vielh monde qui portam de ier en uei,

Non seràs pas jamei un monde vielh,

Tostemps recommençat, lo conte n’ei pas acabat.

Pè deu cèu, tot qu’ei blos,

Hant-se nueit, tot qu’ei doç,

Si n’i a qui an çò qui an,

Qu’èm çò qui èm.

Tà casa, adara que nse’n vam tornar,

Cap a un aute sorelh que’ns vam virar,

Doman, si s’escad plan, a contrabriu, que seram vius.

   Nous sommes ce que nous sommes …

 De jamais en toujours,

Et d’hiver en printemps,

S’il y en a qui ont ce qu’ils ont,

Nous sommes ce que nous sommes.

Aimer sa terre jusqu’au mal d’amour,

Y croire encore jusqu’à la douleur,

Regarder chaque matin comme si c’était le premier matin.

Espérer, espérer,

Et crier, et crier,

S’il y en a qui ont ce qu’ils ont,

Nous sommes ce que nous sommes.

Vieux monde que nous portons d’hier en aujourd’hui,

Tu ne seras jamais un monde de vieux,

Toujours recommencé, le conte n’est pas achevé.

Pied du ciel, tout est beau,

Crépuscule, tout est doux,

S’il y en a qui ont ce qu’ils ont,

Nous sommes ce que nous sommes.

On va rentrer maintenant à la maison,

Et se retourner vers un autre soleil,

Demain, si çà se trouve, à contre courant, nous serons vivants !